L’enfant robot

Tu es tout petit, tu viens de débarquer dans notre monde…
et on aimerait que tu fasses tes nuits. On aimerait que tu dormes d’une traite et de telle heure à telle heure, TOUTES les nuits.
On aimerait que tu manges à heure régulière et la quantité prévue. On a tendance à insister pour que tu finisses ton repas.
On te demande d’être calme, de résister à la tentation d’enfreindre les (nombreux) interdits… On veut que tu respectes les règles.
On te dit d’arrêter de crier, de pleurer…

disfraz-para-nino-robot-retro-talla-4-a-6-halloween-D_NQ_NP_902540-MCO27354763639_052018-F

On oublie que tu es un être humain.

On oublie que nous adultes, il nous arrive de moins bien ou mieux dormir selon les nuits et surtout selon la journée qu’on a eue. Énervé(e) ? stressé(e) ? on ne dort pas toujours très bien… parce qu’il y a quelque chose qui nous travaille, consciemment ou non.

On oublie qu’il y a des jours où on a très faim et d’autres moins. Et c’est pas grave ! Tu sais, on nous a aussi appris qu’il est poli de finir son assiette, qu’il ne faut pas faire de gâchis, etc. et c’est parfois difficile de se libérer de ces idées mais tu as le droit de ne pas avoir envie de manger plus. C’est notre rôle d’adulte de t’apprendre à connaître le sentiment de satiété et on ne devrait pas te forcer ou t’inciter fortement à.

On oublie que tu es un enfant et que tu as besoin d’expérimenter. Je crois que beaucoup d’adultes ne savent pas que tu ne fais pas exprès, que c’est plus fort que toi. Je pense que beaucoup ne connaissent pas la théorie d’affordance (elle signifie qu’un enfant ne peut s’empêcher d’aller vers un objet / matériel, et faire des expériences avec. L’enfant ne peut résister à la tentation. Par exemple, prenons une chaise : il ne sait pas et n’est pas en capacité de comprendre que cet objet est fait pour s’asseoir avant un certain âge, et avant d’avoir testé les différentes possibilités liées à cette chaise. Il sera inévitable pour lui d’essayer de monter dessus debout, de la déplacer, pourquoi pas la retourner, etc… Avant de connaitre cet objet et d’en comprendre son utilisation. Il a besoin de faire différentes expériences pour comprendre les caractéristiques et l’utilisation d’un objet). Et puis on croit qu’un enfant qui « écoute bien », ce sont des parents qui « éduquent bien ». Moi je dis qu’il faut surtout respecter qui tu es et la personne que tu construis à travers toutes ces expérimentations.

On oublie que parfois quand on est énervé, nous aussi on a envie de crier. Certains adultes tapent dans un ballon, dans un mur…, vont courir, se défouler ! On dit par exemple à sa meilleure amie qui pleure et va mal : « vas-y, vide ton sac ! Pleure un bon coup, ça te fera du bien ! » mais on ne te l’autorise pas toujours… alors que tu es tout petit, que tu ne sais pas, que tu ne peux pas gérer ces émotions trop importantes pour toi. Tu as le droit de t’exprimer et d’exprimer ce que tu ressens. Crois moi.

Je crois qu’on a peur, que ça rassure si tu dors, manges, écoutes et sembles aller bien… mais tu n’es pas un robot. Excuse nous de le vouloir parfois, sans nous en rendre compte… Continue à aller à ton rythme, c’est important. Sois toi, écoute toi. J’espère qu’on saura t’écouter aussi.

Bonne route petit bonhomme ! Bonne route petite madame ! :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *