2 commentaires

  1. Hélène J.

    Merci pour ce retour. D’y repenser, j’en suis encore retournée. « La fois de trop », il est vrai que je suis sortie de mes gonds. Je lui ai fait peur et c’est papa qui a assuré la relève. Il m’a fallut bien 3 jours pour m’en remettre. J’étais autant perturbée par le fait qu’elle m’ait fait mal que par ma réaction. Je savais déjà que c’était sa façon à elle de montrer son désaccord, de traduire sa frustration. Mais avec le fatigue, la répétition de ces « crises » et le manque de bons moments, je n’en pouvais plus, j’étais à cours d’idée. C’est là qu’on se rend compte à quel point il est difficile d’en parler avec pas mal de monde tant les retours ne nous conviennent pas et qu’on ne se sent pas comprise. Merci pour ces alternatives et vos conseils, plus en adéquation avec ce que j’espère pour l’éducation de ma fille que le récurrent: elle mord, tu mords…

    Répondre
    • Madame Gazouille Madame Gazouille

      Réagir comme on le souhaiterait, sur le vif, sur le moment, ce n’est pas facile. C’est bien d’y réfléchir pour être davantage « armée » ensuite si ça se reproduit.
      C’est bien aussi de pouvoir passer le relais.
      Courage, c’est une phase :-)

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *