6 commentaires

  1. Gwendoline

    Je vous suit depuis quelques temps et a chaque fois je me retrouve au travers de vos articles. Je suis pour ma part une Ass mat de 29 ans en MAM.
    L’article « tu verra…. » Je m’y retrouve je le vis également n’ayant pas encore d’enfant mais bcp oublie que nous sommes des professionnels. Aujourd’hui je lit votre article et je commande le livre je veux le lire….
    Merci pour ce blog qui me fait sentir moins seul et me donne le sourire.

    Répondre
    • Madame Gazouille Madame Gazouille

      Merci, c’est gentil !
      J’ai passé un bon moment en lisant ce livre. ça fait du bien et ça me change de mes lectures pro 😉

      Répondre
  2. Hélène J.

    Hâte de le lire du coup !
    à voir si je vais avoir aussi envie de bondir :-)

    Répondre
      • Hélène J.

        Alors voilà, je l’ai terminé.
        Pour être honnête, je choisis généralement des lectures qui m’emmènent ailleurs histoire de me sortir de mon quotidien (genre Harry Potter pour lequel j’ai arrêté de compter au bout de la 6ème fois – tous bouquins confondus).
        Au début du livre, j’ai eu du mal. Peut être parce qu’il me reflète mon quotidien. Certes, je n’emménage pas et mon mari est plus intellectuel-artiste que manuel (6 mois pour accrocher le miroir à message – le feutre véléda était tout sec !), je ne l’ai donc pas perdu dans les travaux. Mais tout le reste… 3 tailles de trop, le lave-vaisselle, les courses à ranger, toujours être à droite/à gauche, ressentir l’impression d’avoir un cerveau pour 2… Bref. L’envie de bondir était là. J’avoue que ça m’a carrément fait déprimer. Et puis, l’histoire a évolué et s’est arrêtée là, la comparaison possible. Barbie Pétasse (je n’aurais pas trouvé mieux) a montré son vrai visage. Rapidement, je lui aurais fait goûter de la poêle à frire (cf Raiponce, méthode testée et approuvée). Je me suis détournée de ce quotidien qui file à une vitesse folle pour me concentrer sur l’histoire du couple. Arriveront-ils à s’en sortir ? Et j’ai dévoré les 2/3 du livre hier entre ma ganache au chocolat et la cuisson de mon gâteau aux poires. La fin m’a réconciliée avec le livre (et avec son mari :-) ).

        Bonne journée

        Répondre
        • Madame Gazouille Madame Gazouille

          C’est vrai que moi, je ne suis pas trop identifiée à Léa, mis à part pour le cerveau pour 2. Du coup, ça m’a presque fait rêver ce quotidien avec maison et enfants, barbecues dans le jardin avec les amis…
          Mais on s’attache vite à ce couple et je trouve que c’est une belle leçon : ne pas s’oublier.

          Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *